« C’est le hautbois qui donne « le la » au premier violon pour l’accord de l’orchestre. Pourquoi ? »« Parce que c’est lui le premier arrivé à l’orchestre. Plus sérieusement… »

tel fut le premier échange de Pierre Colombain, hautbois solo à l’Orchestre Symphonique et

Lyrique de Nancy, avec une spectatrice.

crbst_010
crbst_020 Ce samedi 10 janvier, au foyer de l’Opéra, près de 80 adhérents avaient répondu à l’invitation de Des’Lices D’Opéra pour la découverte du hautbois.
Pierre Colombain était accompagné, au piano, par Catherine Chaufard, professeur comme lui au Conservatoire National de Région de Nancy. crbst_030
crbst_040 Pierre Colombain était accompagné, au piano, par Catherine Chaufard, professeur comme lui au Conservatoire National de Région de Nancy.
A travers les réponses aux nombreuses questions posées, nous avons pu cerner les particularités

du hautbois : l’accord, donc, qui sert de référence à l’orchestre, la perce conique (qui entraîne une variation non linéaire des fréquences sur la longueur de l’instrument), la différence majeure, en conséquence, avec la clarinette notamment, les matières dont il est composé (l’ébène, l’argent, le roseau dans lequel l’instrumentiste taille amoureusement les anches qui lui conviennent), la

proximité du son avec la voix humaine, la touche personnelle du jeu du hautboïste…

crbst_050

A travers quatre pièces (W. A. Mozart, Carl August Nielsen et Jan K. V. Kalivoda), dont deux préparées spécialement pour nous, c’est un véritable récital que les deux artistes nous ont offert pour éclairer notre connaissance du hautbois et de son répertoire. Qu’ils soient remerciés pour ce moment privilégié.

Excellente matinée, agrémentée de la galette et de son verre d’Edelzwicker…

Des'lices d'Opéra