Semaine Dmitri Hvorostovsky au MET (disponible en ligne gratuitement)

Pour vous consoler (paradoxalement !) de la désolante mise en scène de l’Aida de Verdi (mais dans une excellente distribution) proposée par l’Opéra de Paris et diffusée hier dimanche 21 février sur Arte (et toujours disponible sur Arte Concert), et pour les habitués des retransmissions du MET (Metropolitan Opera de New York) via Kinépolis, je vous signale que le MET met gratuitement à la disposition de tous (au moins ceux équipés d’une box internet, donc vous tous qui me lisez) chaque jour un nouvel opéra parmi ses productions enregistrées. Aujourd’hui par exemple, on peut voir Turandot dans la production grandiose de Zeffirelli reprise en 2010. Vous pouvez la trouver en suivant ce lien.
Ainsi se termine toute une semaine consacrée aux mises en scène d’opéras par Zeffirelli.

A partir de demain mardi matin (heure française) commence une semaine consacrée aux opéras où chantait le grand baryton russe Dmitri Hvorostovsky (le baryton à la « crinière blanche »), décédé prématurément en 2017 suite à une tumeur au cerveau. Vous pourrez ainsi voir successivement Le Trouvère de Verdi (demain mardi), La Dame de Pique (mercredi) et Eugène Onéguine (jeudi) de Tchaikovsky, Ernani (vendredi) et Traviata (samedi), Un Bal masqué (dimanche) et de nouveau Le Trouvère (lundi prochain) de Verdi.
Voir le détail des diffusions en cliquant ici.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.