Voix et musique en tout genre

Pour notre troisième rencontre, après le Ballet et le Caméo, Mô Frumholz décline la saison 2014-15 sous le signe de la Musique en tout genre, l’alliance des arts audiovisuels et de la voix avec la musique. L’opéra en cours de représentation, Owen Wingrave de Benjamin Britten, en est l’illustration.

Saison en tout genre, aussi, esthétique dada, allusion au cinéma, monde du cirque, écriture musicale « trans-genre », cabaret, mises en scène de haute créativité.

Des’lices d’Opéra s’associe à ce mélange des genres dans ses activités. Aujourd’hui, c’est de la voix et de ses troublantes ambivalences qu’il est question. Notre invitée, Mme Christiane Stutzmann, cantatrice, professeur de chant, nous fait partager sa connaissance des catégories vocales, de leur évolution au cours du temps et selon les pays. Elle s’attarde particulièrement sur les voix de haute-contre et de contre-ténor que le public sait rarement qualifier et différencier. Elle est conduite pour cela à situer la voix de ténor et celle de contralto, la voix féminine la plus rare.

Pour mieux appréhender ces quatre catégories, Mme Stutzmann, assistée de Yves Gueniffey, nous fait entendre des extraits musicaux, accueillis avec attention par la centaine d’auditeurs que nous formons. Rameau, Destouches, Vinci, Massenet, Haendel… et Vivaldi où Nathalie Stutzmann, sa fille, tient le rôle de Sémiramis.

Marie-Christine Haton

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.