Le baryton à la crinière blanche Dmitri Hvorostovsky n’est plus

Dmitri Hvorostovsky à New York, le 6 février 2007.

«Je suis sûr qu’il n’y a pas de vie après la mort. Il n’y a qu’une vie que nous devons vivre à fond, pour essayer de laisser une marque et d’être heureux. Parce que vous n’aurez pas de seconde chance», avait déclaré l’an passé le baryton dans une interview au quotidien Rossisskaïa Gazeta. Plusieurs hommages lui seront rendus sur l’antenne de France Musique, plus particulièrement par Stéphane Grant dans Lirico Spinto dimanche 26 novembre.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.