Une idée de cadeau : Stravaganza d’amore ! par Raphaël Pichon et son ensemble Pygmalion

Nous connaissons bien Raphaël Pichon et son ensemble Pygmalion depuis qu’ils ont participé à la production de l’Orfeo de Luigi Rossi en février 2016 à l’Opéra national de Lorraine. Le nouveau projet de Pygmalion retrace en deux disques insérés dans un livre richement documenté et illustré les expérimentations ayant conduit à la naissance de l’opéra à la toute fin du XVIe siècle. Vous en saurez plus en lisant la chronique que lui consacre ici Jean-Christophe Pucek sur son excellent site Wunderkammern

Le Don Giovanni de la rentrée

Vous pouvez dès à présent vous faire une idée du premier spectacle que nous proposera notre Opéra national de Lorraine pour la prochaine rentrée de septembre-octobre 2017. Don Giovanni de Mozart est une coproduction avec, entre autres, le Festival international d’art lyrique d’Aix-en-Provence. Et le site culturebox nous permet ici de voir cette production telle qu’elle a été représentée le 10 juillet à Aix, dans la mise en scène de Jean-François Sivadier, et avec Jérémie Rhorer qui dirige Le Cercle de l’Harmonie. De la distribution d’Aix, nous n’aurons que le Leporello de Nahuel di Pierro et Il Commendatore de David Leigh ; Rani Calderon dirigera bien sûr l’Orchestre symphonique et lyrique de Nancy ainsi que le Chœur de l’Opéra national de Lorraine.

Monteverdi par Gardiner à La Fenice de Venise : où comment un chef reprend la main devant les metteurs en scène…

Après L’Orfeo, Culturebox nous propose jusqu’à fin décembre 2017  Il Ritorno d’Ulisse in Patria et L’incoronazione di Poppea, les deux autres opéras de Monteverdi que Sir John Eliot Gardiner vient de diriger au Teatro La Fenice de Venise : où comment un chef reprend la main devant les metteurs en scène…

Joyeux anniversaire à Claudio Monteverdi

Entre 1550 et 1650, l’Occident opère une mue considérable et incroyablement rapide. La propagation des livres, de la Réforme luthérienne, des théories coperniciennes, la croissance des échanges avec le Nouveau Monde sont lourdes de conséquences : alors que les paradigmes changent, l’on assiste à l’éclosion des fondements de l’âge moderne. La génération des hommes nés autour de 1560 compte des savants comme Galilée, des écrivains comme Shakespeare et Cervantès, des peintres comme Rubens et Le Caravage. Et un musicien comme Monteverdi (Crémone 1567 – Venise 1643) dont la musique semble s’adresser à nous par dessus les siècles. Vous en saurez plus en regardant Monteverdi, aux sources de l’Opéra, le documentaire de Philippe Béziat disponible encore cinq mois ici sur arte.