A propos du rapport sur la diversité à l’Opéra de Paris : une analyse en deux parties

Dans un article précédent, je vous avais encouragés à prendre connaissance du Rapport sur la diversité à l’Opéra National de Paris commandé par son nouveau directeur Alexander Neef. Ce rapport mérite qu’on l’examine de près, certaines de ses conclusions étant susceptibles d’être considérées par d’autres Maisons d’opéra. L’analyse qu’en propose Guy Cherqui dans une série de deux articles du blog du Wanderer est tout à fait intéressante :

Disparition de James Levine : des hommages sortent de la houle

Si vous suivez les diffusions gratuites par le MET d’un nouvel opéra chaque jour parmi les opéras qu’il a produits pendant ces quarante dernières années, vous n’avez pas manqué de constater l’importance du directeur musical James Levine, qui vient de disparaitre. C’est vrai qu’il est difficile de distinguer l’artiste de l’homme ; retenons, parmi les nombreux messages, celui paru sur le blog du Wanderer et celui de nos amis de Forumopera.

Le Tour d’écrou par l’orchestre et les élèves des classes de chant du Conservatoire de Paris

Comme le rappelle ici son directeur Matthieu Dussouillez, l’Opéra national de Lorraine avait inscrit à sa saison 20/21 Le Tour d’écrou, l’opéra de chambre que Benjamin Britten a composé en 1954 pour la Biennale de Venise.
En attendant d’en savoir plus sur cette production de Nancy, nous vous invitons à regarder le concert donné le 12 mars dernier au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP), concert au cours duquel l’orchestre et les élèves des classes de chant du Conservatoire de Paris ont donné Le Tour d’écrou.
Comme chaque année, le CNSMDP coproduit avec la Cité de la Musique/Philharmonie de Paris une grande production lyrique qui permet aux étudiants de travailler dans des conditions professionnelles dans tous les aspects du processus de création depuis la conception du projet jusqu’à la création scénique, accompagnés par des professionnels reconnus (ici le chef d’orchestre australien Alexander Briger et la metteuse en scène française Brigitte Jaques-Wajeman). Vous pouvez visionner ce spectacle en cliquant ici sur le site de la Philharmonie de Paris.

Une analyse remarquable par le « Wanderer » de l’Aida de Verdi à l’Opéra de Paris

Pour modérer le « désolante » dont j’avais qualifiée dans ma dernière brève la mise en scène de l’Aida de Verdi diffusée dimanche dernier sur Arte (et toujours visible sur Arte Concert), je vous invite à lire la remarquable analyse qu’en propose Guy Cherqui sur le site Wanderer.