BILAN MORAL 2016-2017

Faisons rapidement un petit flash back sur la saison 2016/2017, celle des 10 ans de Des’lices.

Nous avions comme thématique  l’intrigue :   L’opéra, ça intrigue !

En effet, l’intrigue est l’ingrédient privilégié des opéras. C’est tellement vrai qu’il est difficile de trouver des œuvres lyriques qui en seraient dépourvues, à part peut-être le Capriccio de Strauss, l’exception qui confirmerait la règle.

Mais le terme « intrigue » peut également être pris dans le sens de « ce qui intrigue », de ce qui surprend et donc de ce qui questionne et fait réfléchir, d’où notre choix. Plutôt que de faire reposer l’amour de l’opéra sur l’imagination et le sens du merveilleux, comme le fait René Leibowitz dans l’introduction de son livre Les fantômes de l’opéra, c’est sur cette notion même d’intrigue, d’énigme, d’inattendu que me semble se construire un  réel attachement du public pour l’art lyrique.

Nous avons donc organisé notre saison autour de cette thématique. Lire la suite …

Bilan moral 2015/2016

Faisons rapidement un petit flash back sur la saison 2015/2016

Thématique : transgresser, s’émanciper

Les rencontres au grand foyer vous ont permis de découvrir Claude Cortese, qui vous a présenté un mode d’emploi pour une programmation. Avec Noémie Lapierre et Cl. Kalinsky vous avez découvert deux instruments à vent joués habituellement par la gente masculine. Marie-Geneviève Dague, helléniste et moi-même vous avons convié à des variations sur le mythe d’Orphée. Vous savez presque tout sur la sécurité à l’Opéra. Vous avez retrouvé également avec plaisir Laurent Spielmann qui cette fois vous a proposé un panorama de la situation des opéras en Europe et un aperçu de la situation de l’ONL dans la Grande Région Est.

Lire la suite …

Bilan moral 2012-2013

Comme chaque année maintenant depuis la création de notre association, les activités proposées ont été riches et variées. Elles ont dans l’ensemble rencontré un franc succès. Je les rappelle rapidement : Conférence slamée avec Monique Caillou et son équipe. Freud, les femmes et l’opéra avec N. Bon psychanalyste, sa fille Antonine, Mélanie Moussay et Marie Stoecklé pour les illustrations musicales. Carte blanche à la Flûte avec Gaspar Hoyos et Olivier Sauvage. L’inondation du plafond du Grand Salon suite à la tempête en mai dernier nous a privé de notre rencontre annuelle avec Laurent Spielmann. Cette rencontre était pourtant très attendue par des adhérents qui souhaitaient poser de nombreuses questions au Directeur de cette maison et qui sont restés sur leur faim. Nous n’avons pu, pour des raisons de planning et de disponibilité, vous proposer une autre date et nous en excusons.

En ce qui concerne Des’lices Hors les Murs, les adhérents ont apprécié tant les deux opéras proposés (Orlando et Don Carlos) que les visites de la ville d’Amsterdam. Petit bémol concernant cette activité : il est toujours difficile de rassembler plus de 30 personnes (au mieux) pour ces sorties, ce qui est très dommage. Nous nous efforçons depuis le début de proposer des voyages à un coût très raisonnable et il est vrai qu’avec plus de participants nous pourrions faire encore baisser les prix par personne. Ces sorties sont vraiment intéressantes car elles permettent de découvrir d’autres maisons d’Opéra, d’autres artistes et d’autres metteurs en scène. J’y reviendrai un peu plus tard lorsque je vous présenterai la saison prochaine.

La saison de Kinepolis a toujours le même succès. Nous avons acheté cette année encore plus de 1300 places. Petite déception concernant la présentation de saison de septembre dernier. Une série d’incidents techniques et un problème interne au niveau de la circulation des informations dans l’équipe de Kinepolis n’ont pas facilité la réalisation de cette soirée. Il a fallu toute la persévérance de Yves Gueniffey pour qu’elle puisse finalement avoir lieu et se dérouler le moins mal possible. Très peu de monde présent, à la fois du côté des adhérents mais surtout du côté des abonnés de Kinepolis qui n’ont pas été informés de cette soirée contrairement à ce qui avait été décidé.

La première table ronde organisée dans la Grande Salle de l’Opéra en avril dernier a réuni plus d’une centaine de personnes. Il s’agissait de réfléchir avec Philippe Choulet, Frédéric Werst et Yvan Chenouff sur notre rapport à la langue. Echange croisé entre un philosophe, un écrivain et une spécialiste de littérature enfantine. Cette table ronde était en lien direct, comme l’ensemble des interventions pilotées en direct par Des’lices, avec l’opéra d’ Ambrosini Le Tueur de mots.

J’en profite pour vous rappeler que ces matinées « table ronde » sont des événements organisés en partenariat avec l’Opéra national de Lorraine. Ces matinées sont donc ouvertes à tous et en premier lieu aux abonnés de cette maison et j’ai regretté qu’aussi peu d’abonnés non adhérents se joignent à nous pour cette première séance.

Je rappelle également que le but de ces tables rondes est de présenter des entrées croisées sur une thématique traitée dans un opéra de la saison. L’opéra choisi est le plus souvent le mal aimé de la saison, mal aimé parce que non connu, déserté par crainte d’être inaccessible et/ou inaudible. Une partie de notre travail associatif est justement de faire en sorte que ces opéras moins ou pas connus, soit parce que ce sont des créations, soit parce qu’ils ne sont pratiquement jamais donnés, soient de moins en moins boudés par un public de mieux eu mieux préparé à leur écoute.

Nous n’avons pas organisé nous-mêmes, comme les années précédentes, de spectacles au profit d’une association à but humanitaire et avons donc décidé de soutenir le concert proposé au grand Salon de l’Hôtel de Ville par l’Association Arche en faisant un don de 1000 €. En contrepartie les adhérents de Des’lices pouvaient assister à ce concert gratuitement.

Je n’ai, à ce jour, pas d’information précise sur le nombre d’adhérents qui ont bénéficié des tarifs très préférentiels proposés par les Nancyphonies mais apparemment, les adhérents de notre association seraient plus assidus que d’autres.

Pas de retour non plus de l’Association de Musique Ancienne suite au concert Pulcinella précédé d’une introduction-conférence fort bien venue de Philippe Choulet.

Pas davantage de retour côté Ballet de Lorraine mais il y a eu l’an passé un changement de direction, ceci explique sans doute cela. Je ne pense pas toutefois que beaucoup d’adhérents bénéficient des tarifs préférentiels pour assister aux ballets.

Nous sommes actuellement 673 inscrits sur le site, dont 488 adhérents à jour de cotisation. Malgré le non renouvellement d’un certain nombre d’adhérents déçus de la saison lyrique passée, nous avons 20 adhérents de plus que l’an passé. Je note également que certaines personnes qui ont décidé de ne pas reprendre d’abonnement à l’opéra ont souhaité malgré tout rester membres de l’association et je les en remercie.

Dernier point, certaines personnes ont quitté Des’lices d’Opéra parce qu’ils étaient mécontents de la programmation et des spectacles proposés au cours des deux dernières saisons par l’Opéra national de Lorraine. Nous avons donc encore du pain sur la planche pour mieux faire connaître et comprendre le monde lyrique.

Pour conclure, je remercierai l’ensemble des membres du CA, les membres actifs qui lors de chaque manifestation nous aident et veillent à ce que tout se passe bien, vous tous, fidèles adhérents qui nous faites le plaisir de participer aux manifestations proposées et enfin, bien sûr, toute l’équipe de l’Opéra national de Lorraine.

Mô Frumholz

Bilan moral 2010-2011

BILAN MORAL 2010/2011

Comme chaque année maintenant depuis la création de notre association, les activités proposées ont été riches et variées. Elles ont dans l’ensemble rencontré un franc succès. Je les rappelle rapidement : participation à une répétition de travail aux Ballets de Lorraine, découverte du métier d’accordeur, rencontre avec le Directeur de l’Opéra théâtre de Metz Métropole, rencontre-échange avec Laurent Spielmann. Dans le cadre de notre partenariat avec le conservatoire Régional du Grand Nancy, découverte de la classe de piano de Catherine Chaufard, découverte des voix d’enfants, découverte du travail de l’orchestre. Lire la suite …