Bilan moral 2015/2016

Faisons rapidement un petit flash back sur la saison 2015/2016

Thématique : transgresser, s’émanciper

Les rencontres au grand foyer vous ont permis de découvrir Claude Cortese, qui vous a présenté un mode d’emploi pour une programmation. Avec Noémie Lapierre et Cl. Kalinsky vous avez découvert deux instruments à vent joués habituellement par la gente masculine. Marie-Geneviève Dague, helléniste et moi-même vous avons convié à des variations sur le mythe d’Orphée. Vous savez presque tout sur la sécurité à l’Opéra. Vous avez retrouvé également avec plaisir Laurent Spielmann qui cette fois vous a proposé un panorama de la situation des opéras en Europe et un aperçu de la situation de l’ONL dans la Grande Région Est.

En ce qui concerne Des’lices Hors les Murs, deux déplacements étaient prévus, le premier au Festival pour l’humanité  à l’Opéra de Lyon  (Benjamin, dernière nuit de Tabachnik/Debray, La Juive ms O. Py et l’Empereur d’Atlantis, ms Richard Brunel).

La conférence illustrée de Yves Gueniffey La mort à l’opéra, organisée en partenariat avec  l’association du Charmois vous a fait trembler de passion.

Nous avons poursuivi notre partenariat avec le Caméo à plusieurs reprises  tout au long de cette saison. Certains films étaient en parfaite résonnance avec notre thématique de saison : Marguerite, Elser en lien avec La Rose Blanche, (Médecin de campagne), le Caravage, Francofonia, Une Jeunesse allemande, Les Anarchistes, No Land’s Song, Les Suffragettes et pour boucler la boucle Florence Foster Jenkins.

La sixième table ronde organisée dans la Grande Salle de l’Opéra dans le cadre de la Journée mondiale de la voix en novembre était consacrée au fonctionnement de la voix.

En ce qui concerne Kinepolis,  cette année est celle de la rupture totale du moins au niveau des contacts. Pour l’heure vous bénéficiez toujours des tarifs préférentiels tout au long de la saison du Met, ce qui rend complétement inutile l’abonnement.

En ce qui concerne les Nancyphonies, je n’ai pas de chiffres à vous transmettre en ce qui concerne les adhérents de Des’lices qui ont fréquenté ce festival. Les organisateurs de leur côté se félicitent d’une fréquentation en nette hausse.

Notre partenariat avec le CCN a connu, du moins en ce qui concerne les rencontres, sa dernière année d’existence.  Le nombre des participants à ces séances étant vraiment trop bas, nous avons décidé de ne pas les poursuivre.

Nous avons bénéficié d’un tarif préférentiel pour un concert organisé par l’association E. Héré qui vous a permis de retrouver Marie Stoecklé, pianiste et de découvrir  Violaine Gestalder, saxophoniste et Mawen Noury, comédienne.

Le nouveau cycle « les coulisses d’un spectacle » a rencontré un franc succès. Merci à Cl. Cortese de nous permettre d’en savoir un peu plus sur les coulisses d’un spectacle.

Nous sommes actuellement 827  inscrits sur le site, dont  457 adhérents à jour de cotisation. C’est un peu moins bien que l’an passé.

A propos de la permanence,  je vous rappelle qu’elle a désormais lieu dans l’enceinte de l’Opéra, les mardis de 14h à 17h30.

Pour conclure, je remercie l’ensemble des membres du CA, les membres actifs qui lors de chaque manifestation nous aident et veillent à ce que tout se passe bien, vous tous, fidèles adhérents qui nous faites le plaisir de participer aux manifestations proposées et enfin, bien sûr,  toute l’équipe de l’Opéra national de Lorraine.

Mô Frumholz-Burtin

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.