Les Indes galantes, un documentaire de Philippe Béziat

Je vous encourage à aller voir le documentaire « Indes galantes » réalisé par Philippe Béziat et qui passe actuellement au Caméo Saint-Sébastien. Le titre de ce documentaire est un peu trompeur car il ne traite pas de la production dans son ensemble des Indes galantes, opéra-ballet de Rameau donné à la Bastille fin 2019, mais principalement de la partie « ballet » de cette production et de la collaboration de la chorégraphe Bintou Dembélé et de ses danseurs avec le metteur en scène Clément Cogitore et le chef Leonardo García Alarcón à la tête de la Cappella Mediterranea et du Chœur de chambre de Namur.
Le documentaire réussit à montrer l’engagement des danseurs spécialistes des danses urbaines, le popping, de flexing, de voguing…, et leur intégration revendiquée à cette œuvre commune qu’est la production d’un opéra. L’admiration réciproque des chanteurs et des danseurs est très perceptible. On peut juste reprocher au documentaire de monter en épingle au final la réception contrastée du spectacle : d’un côté un public debout tous les soirs contre une critique divisée. Les questions posées par certains critiques sur la mise en scène de Clément Cogitore ne sont pas nécessairement celles de traditionalistes attardés.
A noter qu’Arte propose toujours ici une version resserrée (1h51 sur les trois heures initiales) de la captation réalisée en 2019 par François-René Martin.

Le Débat : Opéra, Coronavirus, 2021 et au-delà ?

La webzine ForumOpera a réalisé, en collaboration avec l’Université de Bologne Alma Mater et la RTBF, une série d’entretiens sur le thème « Opéra, Coronavirus, 2021 et au-delà ». Ces entretiens (en français) sont animés par Valerio Tura (Université de Bologne).
Le premier entretien (très intéressant) réunit Sophie de Lint, la directrice du DNO Amsterdam et Christophe Seuferle, le directeur du Deutsche Opera Berlin (cliquer ici)

Le second entretien réunit Caroline Sonrier, la directrice de l’Opéra de Lille, et Dominique Meyer, le directeur de La Scala de Milan (cliquer ici)

En contrepoint de ces positions, voici celle exprimée par Peter Gelb, le directeur du Metroplitan Opera de New York, dans un entretien récent avec le magazine Diapason (cliquer ici)

Hommage à Christa Ludwig

La grande mezzo-soprano Christa Ludwig est morte samedi 24 avril à l’âge de 93 ans. France Musique rend hommage à l’une des plus grandes voix du XXe siècle dans ses émissions, chroniques et articles (cliquez ici). Écoutez en particulier la série des cinq épisodes que Stéphane Grant avait réalisés suite à leur rencontre chez elle, près de Vienne, en 2016.

A propos du rapport sur la diversité à l’Opéra de Paris : une analyse en deux parties

Dans un article précédent, je vous avais encouragés à prendre connaissance du Rapport sur la diversité à l’Opéra National de Paris commandé par son nouveau directeur Alexander Neef. Ce rapport mérite qu’on l’examine de près, certaines de ses conclusions étant susceptibles d’être considérées par d’autres Maisons d’opéra. L’analyse qu’en propose Guy Cherqui dans une série de deux articles du blog du Wanderer est tout à fait intéressante :

Disparition de James Levine : des hommages sortent de la houle

Si vous suivez les diffusions gratuites par le MET d’un nouvel opéra chaque jour parmi les opéras qu’il a produits pendant ces quarante dernières années, vous n’avez pas manqué de constater l’importance du directeur musical James Levine, qui vient de disparaitre. C’est vrai qu’il est difficile de distinguer l’artiste de l’homme ; retenons, parmi les nombreux messages, celui paru sur le blog du Wanderer et celui de nos amis de Forumopera.