Au cœur de l’orchestre

Quand il est paru chez Fayard en 2012, nous avions mentionné dans une brève de Deslices en coulisses tout l’intérêt de l’ouvrage de Christian Merlin Au cœur de l’orchestre. Rappelons que Christian Merlin est chroniqueur musical au Figaro et à France Musique et est un habitué de notre Opéra national de Lorraine. La quatrième de couverture montrait l’ambition du propos :
L’orchestre, comment ça marche ? Quels sont les rouages de cette étrange communauté humaine et musicale ? On la perçoit comme une masse indifférenciée mais on oublie trop souvent qu’il s’agit d’une réunion d’individualités. Qui sont les musiciens d’orchestre, ces anonymes, dont on oublie qu’ils sont de grands musiciens ? Paradoxe vivant – artistes mais aussi salariés, interprètes mais aussi exécutants, aristocrates mais aussi prolétaires –, est-ce par vocation ou par défaut qu’ils font ce métier ? Comment s’organise cette communauté fortement structurée et hiérarchisée, avec en point culminant le rapport au chef d’orchestre ?
L’orchestre peut être le paradis ou l’enfer ; ses membres sont des êtres humains, avec leurs forces, leurs travers, leurs diversités, mais lorsqu’ils communient pour le même objectif, on se trouve devant la plus magique des inventions.

Le livre vient de reparaitre dans un format poche dans la collection Pluriel. Mieux encore, Christian Merlin en a repris le contenu dans une émission hebdomadaire du même titre, chaque dimanche sur France Musique de 9h à 11h. Toutes ces émissions sont facilement (ré)écoutables sur le site de France Musique ici. Il aborde tous les thèmes du livre, mais cette fois-ci très richement illustrés par des exemples musicaux tout à fait convaincants. L’émission du 16 septembre expliquait par exemple ce que signifie « avoir la chaise » pour un musicien d’orchestre, avec un savoureux passage concernant la contrebasse (cela vous donnera une idée de question à poser à la contrebassiste Fanny Bereau lors de la prochaine rencontre Deslices de mercredi prochain 26 septembre. Et la dernière émission de ce dimanche 23 septembre tentait de répondre à la question « A quoi sert le chef d’orchestre ? » ; ce qui nous intéresse au plus haut point quand on sait que pour cette saison 2018-2019, notre Orchestre symphonique et lyrique de Nancy n’aura pas de directeur musical, mais des chefs invités.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.